Transport : La ville de Goma a connu une journée sans Transport en commun ce lundi 10 janvier

 Transport : La ville de Goma a connu une journée sans  Transport en commun ce  lundi 10 janvier
Digiqole Ad

Aucun taxi bus n’a été visible dans la ville de Goma ce lundi 10 janvier 2022. Une journée sous tension entre conducteurs, propriétaires des véhicules et la police.

Pour cause, les propriétaires des taxis bus en ville s’insurgent contre la mesure de l’hôtel de ville visant à peindre tous les véhicules de transport qui circulent à Goma de la couleur jaune. Cette mesure prise par le maire de Goma, pour réduire les cas d’insécurité dans son entité.

Suite à cette décision jugée mauvaise par les taximen, leur corporation avait appelée à l’observation d’une journée sans taxi sur les artères de Goma, pour exprimer leurs mécontentements.

Les chauffeurs ont en tout cas respecté le mot d’ordre leur donné; il n’y a pas eu de taxis bus en circulation dans la ville de Goma depuis la matinée de ce lundi 10 janvier. Cette situation a eu malheureusement un effet direct sur le quotidien de la population.

Une course avec la moto est passée de 1000fc à 2000fc et même 3000fc vu la rareté des taxis. Plusieurs interpellations ont été signalées tôt la matinée de ce lundi.

En lieu et place d’une couleur indentique, les chauffeurs en transville proposent une bandelette en bleu drapeau comme au Sud-Kivu. Ces conducteurs parlent d’un prix exorbitant pour cette opération:

« Nous regrettons le fait que l’hôtel de ville nous impose un tel prix; actuellement nous faisons face à un problème de clientèle; nous traversons des moments difficiles dans le transport en commun, nous ne saurons pas trouver cet argent pour cette opération. Nous exigeons au maire de Goma d’annuler cette mesure; » ont laissé entendre certains conducteurs.

Le prix pour repeindre les véhicules varie entre 140USD et 170USD contrairement à ceux qui parlent de 350USD.

Pour rappel, l’autorité urbaine avait instaurée cette mesure pour lutter contre la criminalité urbaine qui a élu domicile dans la ville de Goma bien que sous état de siège.

Elie Rumbo/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *