À cause de leur marche à Bunia, les motards ont occasionné la mort de deux personnes

 À cause de leur marche à Bunia, les motards ont occasionné la mort de deux personnes
Digiqole Ad

À Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, toutes les activités socioéconomiques, et quelques écoles n’ont pas bien fonctionné ce mardi 18 janvier 2022.

À la base, des manifestations des motards qui font le taxi pour exprimer leur refus catégorique d’acheter des plaques d’immatriculation, tel que l’exige le gouvernement provincial.

La police de Bunia

Pour exprimer leur refus, ils se sont mobilisés tôt le matin, ils ont barricadé un bon nombre d’artères principales du centre- ville de Bunia, et ont brûlé des pneus, troublant ainsi l’ordre public.

Alertée, la police est intervenue avec les éléments des FARDC pour réprimer la marche et rétablir l’ordre public, afin de permettre aux activités socio-économiques de bien tourner.

Malheureusement, ayant fait usage des bombes à gaz lacrymogène et des balles réelles pour disperser les motards, deux personnes ont été tuées dont un policier et un taximan, plusieurs personnes ont été blessés et des motos saisies lors des altercations entre les forces de l’ordre et les motards.

La route du centre- ville de Bunia barricadée par les motards

Le porte-parole de la police en Ituri, le commissaire Roger Tibasima, fait savoir que la décision du contrôle des plaques d’immatriculations va s’étendre sur 15 jours. L’achat de ces plaques est fixé à 35 dollars américains.

Jusqu’au soir de ce mardi, toutes les activités socio-économiques sont restées paralysées sur l’ensemble de la ville de Bunia.

Aristote KAKE/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *