Au lancement du premier festival Thamani de la Women In Mining DRC à Lubumbashi, plusieurs femmes du secteur minier ont été édifiées sur le leadership féminin

 Au lancement du premier festival Thamani de la Women In Mining DRC à Lubumbashi, plusieurs femmes du secteur minier ont été édifiées sur le leadership féminin
Digiqole Ad

Les femmes leaders qui œuvrent dans le secteur minier en République Démocratique du Congo, ont organisé un grand festival dénommé « Thamani » qui signifie en swahili, « valeur » ce jeudi 02 mars 2023, à Kalubwe Lodge Hôtel, dans la ville de Lubumbashi.

D’après madame Dorothée Masele, ce festival Thamani est organisé en faveur des femmes membres effectifs de la plateforme « Women in Mining DRC » WIM en sigle, autour du thème, « le leadership féminin dans le secteur minier en République Démocratique du Congo. »

« Dans la Women in mining DRC, nous avons quatre composantes à savoir, les femmes qui travaillent dans l’industrie minière, les femmes qui travaillent dans les coopératives minières, celles qui sont à la société civile, et celles qui sont dans l’administration des mines. Ce sont elles, qui prennent part à ce festival de la femme de valeur, qui a pour thème général, le leadership féminin dans le secteur minier de la République Démocratique du Congo. » A-t-elle précisé devant la presse locale.

Pour la présidente Dorothée Masele, le but de ce festival Thamani est que les femmes se mettent en réseau, qu’elles se connaissent et qu’elles partagent les connaissances entre les différentes composantes, parce qu’elles sont toutes dans le même secteur minier.

« En organisant ce festival Thamani, nous souhaitons que les femmes leaders qui font parties de notre plateforme, se connaissent et qu’elles se découvrent entre elles, et qu’elles puissent découvrir les différentes initiatives qui sont initiées dans le secteur minier. Pour cela d’ailleurs, nous sommes honorées par la présence de madame Maiga Fourera qui nous vient du Niger, en sa qualité de la présidente de WIM Niger et de l’association des femmes dans les mines en Afrique, et de madame Chantal Kanyinda, la présidente du conseil d’administration du groupe Glencore. » A-t-elle fait savoir.

En présence des centaines de femmes, monsieur Fortunat Kande, président de la commission RSE/chambre des mines de la Fec, et représentant de monsieur Louis Watum, a encouragé cette initiative des femmes dans les mines et les a en même temps interpellé pour qu’elles s’intéressent à toutes les discussions faites en faveur des populations impactées par les activités des entreprises minières.

« Chères braves dames, je voudrais au nom du président de la chambre des mines, vous féliciter pour votre intelligence, votre sens élevé de briser le mythe dans le secteur minier, car hier, on parlait de vous comme étant la gardienne de la maison. Aujourd’hui les femmes que vous êtes, militent aux côtés des hommes pour un secteur minier assaini qui contribue au développement. Votre cœur et votre courage, donnent aux hommes et aux autres femmes du secteur minier, le dynamisme à pouvoir aller de l’avant. Je profite de ce micro pour vous interpeller, car dans nos différentes discussions avec les communautés impactées par les activités des entreprises minières, vous n’y prenez presque pas part. Impliquez-vous dans toutes les discussions pour le développement de vos communautés. » S’est-il exprimé, avant de décaler lancé officiellement le festival Thamani.

Pour ce premier jour, différentes femmes ont exposé dans les panels pour édifier l’assistance sur le leadership féminin, notamment, la sœur religieuse Adolphine Lugamba, qui a exposé sur le leadership féminin et le secteur minier en RDC, madame Maiga Fourera du Niger, est intervenu sur la vision minière africaine pour un monde digital inclusif, la présidente Dorothée Masele qui a parlé sur l’art de gérer collectivement, et madame Chantal Kanyinda, la présidente du conseil d’administration du groupe Glencore, a exhorté sur les six valeurs d’une femme leader dans le milieu professionnel.

Répondant aux questions des journalistes, madame Naomie Tshikadi, géologue de formation et coordonnatrice nationale du réseau des femmes de sciences dans les entreprises, croit que ce festival Thamani permettra à toutes les participantes de contribuer à l’amélioration de la participation et du positionnement de la femme dans le secteur minier. Elle précise par ailleurs, que le leadership féminin devra caracterisé chaque femme qui œuvre dans le secteur minier.

Ce premier festival des initiatives de leadership féminin dans le secteur minier en République Démocratique du Congo est co-organisé par la WIM et la GIZ. Cette activité hors du ommun est non seulement une opportunité de collaboration entre la WIM et la GIZ, mais aussi et par dessus tout, une occasion de valoriser le gender dans le secteur minier en RDC de manière totalement innovatrice, en allant au-delà d’une simple conférence promouvant les droits des femmes dans le secteur minier, mais en touchant cette fois-ci les bonnes actions et les bonnes pratiques des institutions qui œuvrent dans le secteur minier.

Pour immortaliser cet événement, des photos souvenirs ont été prises en famille, aux côtés des personnalités de marque qui ont participé à la première journée.

Gédéon ELONGA/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *