Haut-Katanga : l’atelier de l’unesco organisé à Lubumbashi en faveur des femmes du secteur de l’éducation s’est clôturé sur une note de satisfaction

 Haut-Katanga : l’atelier de l’unesco organisé à Lubumbashi en faveur des femmes du secteur de l’éducation s’est clôturé sur une note de satisfaction
Digiqole Ad

Lancés par l’UNESCO depuis le lundi 20 Mars 2023 à Lubumbashi, les travaux sur le renforcement de capacités des femmes dans le secteur de l’éducation se sont poursuivis en leur point de chute le 21 Mars 2023.

Plus actives et motivées, les femmes actrices de différents secteurs de l’éducation ont marqué leur ponctualité à la deuxième journée de l’atelier; laquelle journée s’est déroulée dans un climat interactif sous l’égide de l’UNESCO qui a pris le mois de la femme comme cadre conceptuel pour ces assises.

Formées en différents groupes, les participantes se sont livrées à une gymnastique intellectuelle par des échanges et des exercices pratiques qui ont porté leurs réflexions notamment sur les Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces ( FFOM ) du secteur de l’éducation et leur impact réel dans la promotion du genre. Ces réflexions ont été axées essentiellement sur l’accès, la qualité et la gouvernance du secteur éducationnel. Les pistes de solutions trouvées par ces braves femmes ont été ensuite formulées en recommandations à soumettre au niveau supérieur.

La question du sort de la femme à l’ère du numérique a également été au centre des échanges et de recommandations. Étant donné le thème retenu pour le mois de Mars de cette année, les mamans n’ont pas manqué de penser digital et, elles en ont appelé à une implication effective de la femme qui doit être initiée à bon escient au système numérique en étant dûment outillée en compétences et matériels. Tout en reconnaissant les progrès déjà enregistrés dans ce secteur, elles n’ont pas manqué de relever quelques points qui nécessitent une amélioration, points qui ont été au centre des débats orientés vers des solutions.

Dans son mot de la fin, le représentant
de l’UNESCO en RDC Asaîas Barreto Olîmpio a manifesté son satisfecit par rapport à l’engagement manifesté par les participantes à cet atelier.

« Je me félicite particulièrement de la tenue de cet atelier à Lubumbashi sur la promotion de la question du genre, question prioritaire pour l’UNESCO. Je félicite également toutes les participantes pour l’engagement et l’implication effective à ces travaux. Toutes les recommandations formulées sont prises en compte et l’UNESCO promet son accompagnement à toutes les initiatives dans la promotion du genre dans le secteur éducationnel, » a-t-il fait savoir.

Afin de clôturer en beauté cet atelier, l’IPP Nicolas Nyange a tenu son mot de remerciement à l’UNESCO et à l’esprit engagé des participantes par leur manifestation remarquable dans des échanges fructueux.

« Je me félicite de la tenue de ces assises qui, en fait, ont été un vrai succès. Je félicite aussi toutes les participantes qui, deux jours durant se sont appropriées avec ténacité les stratégies pouvant émerger le secteur de l’éducation. Je remercie également l’UNESCO pour avoir choisi le H-Katanga pour cet atelier de renforcement des capacité. J’espère vivement que cette initiative ne s’arrêtera pas ici mais qu’elle continuera à porter des résultats effectifs, afin de relever la qualité du secteur éducationnel, » a-t-il déclaré, clôturant ainsi les travaux.

À leur tour, les participantes n’ont pas manqué de mots. Elles se sont félicitées d’avoir pris part à cet Atelier qui leur a été d’un grand bénéfice en information et renforcement de leurs compétences afin de pratiquer au mieux leur travail qui est d’un grand impact dans le développement du pays.

Serges Magne Kasangu/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *