À Lubumbashi, les ennemis de la gratuité primaire publique attaquent le dircaba Daniel Ebondo, homme de valeurs et font tout pour ternir l’image du proved Joseph Mwinkeu Tshiend et l’IPP Nicolas Nyange Bizy, afin de les fragiliser

 À Lubumbashi, les ennemis de la gratuité primaire publique attaquent le dircaba Daniel Ebondo, homme de valeurs et font tout pour ternir l’image du proved Joseph Mwinkeu Tshiend et l’IPP Nicolas Nyange Bizy, afin de les fragiliser
Digiqole Ad

D’après un message publié, qui circule en branle sur les réseaux sociaux et dont une copie conforme est parvenue à votre média en ligne, www.habarikweri.net, une magouille d’antivaleur se tramerait à l’EPST du Haut-katanga 1.

En effet, dans cette publication, on peut y lire que le Proved et l’IPP, autorités éducationnelles de la dite province seraient entrain de collecter une somme de 400 USD auprès des agents de l’EPST pour but de financer la campagne électorale de Monsieur Daniel EBONDO, directeur de cabinet adjoint du Professeur Tony MWABA KAZADI.

Cette publication renseigne même qu’une commission serait organisée pour descendre dans les écoles afin de recruter manu militari les témoins parmi les enseignants en les demandant l’argent des photos et imposant aux chefs d’établissements de voter pour Me DANIEL EBONDO.

Qu’en est-il vraiment ?

Habarikweri.net s’est imprégné de cette situation pour en révéler la version authentique des faits.

Nos investigations ont démontré que cette publication a tout dit, sauf la vérité ! En effet, il s’agit d’un mensonge grossier ficelé de toutes pièces par un groupe de guignols qui s’est trompé de divertissement.

Il sied de rappeler, de prime à bord, que les milieux scolaires n’ont jamais été concernés ni par les campagnes électorales ni par autre activité politique visant à soutenir une quelconque candidature.
Cela dit, chaque fonctionnaire qui s’engage en politique le fait, et l’a toujours fait de manière privée sans engager ni de loin ni de près un quelconque rapport avec les affaires de l’Enseignement. Et là, les auteurs de la pimpante publication ont semblé ne pas être solidement informés quant à ce.

La publication qui circule est donc un faux, un non fondé, un inculte ridicule. Sans tenir compte des signataires qui se disent du Département de la communication USN HAUT-KATANGA.

En effet, ce département n’existe pas en vrai. C’est donc un département fantôme, anonyme et qui ne sait pas s’assumer ; certainement parceque convaincu de ses fondements dérisoires et qui a contracté quelques mercenaires de la sombre école.

D’après plusieurs sources proches de monsieur Daniel Ebondo Kashama, ce dernier étant ancien membre et cadre de l’UDPS/Tshisekedi, il a son QG installé au quartier Bel Air, dont les dirigeants sont notamment des membres de l’UDPS/Tshisekedi et ses amis d’enfance, qui se seraient mobilisés depuis bientôt 2 ans, pour préparer sa campagne électorale.

Daniel Ebondo lui-même se dit étonné d’apprendre dans les réseaux sociaux, qu’il aurait recruté des opérateurs pédagogiques pour les emballer dans sa propagande.

Ces gens ne dénoncent rien donc, il s’agit tout simplement d’une attaque de personnalité visant les autorités éducationnelles à l’ad hominem en créant des scénarios farfelus qui vont de l’inculte au ridicule pour nuire et saper gratuitement l’image des autorités éducationnelles du Haut-Katanga1.

Et, ce n’est pas pour la première fois.

Ces détracteurs du bon fonctionnement de l’éducation dans la province éducationnelle du Haut-Katanga1 ont seulement amplifié leur zèle crasseux et infect, mais ce n’est pas la première fois qu’ils exposent leur démence.

En effet, ces acharnés obscurs ont déjà fait des sorties qui ne transpiraient qu’une haine gratuite très mal dissimulée par des messages anonymes, des propos non fondés et dont le fond et la forme ont toujours été vides de sens en plus d’être marqués par un ridicule obèse.

Des accusations gratuites dont la dernière a été pour ces dénigreurs de prétendre que l’IPP Nicholas Nyange aurait compromis la bonne marche de la gratuité de l’Enseignement en cautionnant la circulation de quelques pot-de-vins.

Cela devient ridicule pour tout observateur attentif étant donné les actions épiques et atypiques menées par les sieurs Nicholas Nyange Bizy et Joseph Mwinkeu Tshiend,  pour réprimer tout antivaleur afin de préserver la gratuité de l’enseignement chèrement acquise. Il devient donc risible de porter attention à ces calomniateurs dérangés par leurs propres frustrations qui veulent introduire tout simplement les graines de sable dans les souliers de la bonne marche de l’Enseignement qui, d’ailleurs, se porte très bien dans la province éducationnelle du HAUT-KATANGA 1.

Rédaction.

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *