Kongo Central 2: Début de la formation sur le nouveau système de recrutement des enseignants et directeurs d’écoles primaires publiques.

 Kongo Central 2: Début de la formation sur le nouveau système de recrutement des enseignants et directeurs d’écoles primaires publiques.
Digiqole Ad

La formation sur le nouveau système de recrutement des enseignants et directeurs d’écoles primaires axé sur le mérite, a débuté dans l’avant midi de ce mercredi 7 Février 2024 dans la province Éducationnelle du Kongo Central 2.

C’est la salle polyvalente de Kola qui a servi de cadre pour le début de cette formation dont le lancement a été effectué par le Proved Jean Tshisekedi Kabasele qui était accompagné de madame l’IPP Véronique Atansho Onoko et de madame le Diprocope Nelly Bompongo.

Le numéro 1 de la province Éducationnelle du Kongo Central 2, Le Proved Jean Tshisekedi s’est dit ravi dans son mot d’ouverture, d’accueillir cette activité dans sa juridiction, et a expliqué que le mérite est le fondement sur lequel se construisent les réalisations durables, créant une société où la justesse prévaut.

« Je suis ravi de partager ma joie après le lancement avec succès, ce mercredi 7 Février 2023 dans la salle polyvalente de Kola, de la formation sur le programme de recrutement des enseignants et directeurs d’écoles primaires axé sur le mérite. S’est-il réjoui.

Et d’ajouter : J’ai toujours dit, le mérite est le fondement sur lequel se construisent les réalisations durables, créant une société où la justice prévaut. En cultivant le mérite, nous édifions des édifices de réussite fondés sur l’équité et la méritocratie.

Pour sa part, Blaise Ngindu Massamba, formateur national, a salué cette réforme initiée par l’État congolais dans le but de renforcer et améliorer son système éducatif.

« Nous avons sensibilisé les acteurs du niveau provincial sur le nouveau système de recrutement des enseignants et directeurs d’écoles primaires publiques. Depuis un moment, notre pays s’est engagé à changer les choses, parcequ’ avant quand il s’agissait de recruter un enseignant de l’école primaire, les critères n’étaient pas objectifs, souvent c’étaient des critères subjectifs, on recrutait soit par relation, ou soit par appartenance à une organisation religieuse ou sociale. A t-il expliqué.

Et d’ajouter : « C’est pourquoi le gouvernement s’est engagé à rendre plus performant les recrutements des enseignants, afin d’atteindre ce que nous appelons « l’amélioration de la qualité des enseignements à l’école primaire ». Parceque vous êtes aujourd’hui sans ignorer que, la qualité de l’enseignement a sensiblement baissé et l’une des causes, reste justement le recrutement. Lorsqu’on recrute mal, lorsque les critères de recrutement ne sont pas connus en avance, à la fin nous avons des mauvais résultats ».

Signalons que ladite formation prendra 3 jours, elle est organisée par le ministère de l’EPST en connivence avec son partenaire la Banque Mondiale à travers le Le Projet d’Équité et de Renforcement du Système Éducatif, PERSE,qui vise notamment dans ses objectifs à renforcer les systèmes fondamentaux d’éducation.

Rédaction

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *