EPST/Haut-Katanga1: le proved Joseph Mwinkeu Tshiend invite les membres du comité provincial de l’epst à intensifier la sensibilisation sur l’hygiène scolaire pour prévenir l’épidémie du choléra dans les écoles

 EPST/Haut-Katanga1: le proved Joseph Mwinkeu Tshiend invite les membres du comité provincial de l’epst à intensifier la sensibilisation sur l’hygiène scolaire pour prévenir l’épidémie du choléra dans les écoles
Digiqole Ad

Désormais, dans la province éducationnelle du Haut-Katanga1, toutes les batteries sont mises en marche et les stratégies sont établies par le proved Joseph Mwinkeu Tshiend, afin de prévenir et ou d’enrayer l’épidémie du choléra dans les écoles de son ressort.

L’homme est à tout faire, pour protéger ses élèves, qui sont dans les zones les plus touchées par le choléra.

Dans la réunion qu’il a tenue ce jeudi 08 fevrier 2024 dans la rotonde du complexe Kiwele, monsieur le proved Joseph Mwinkeu Tshiend a invité tous les membres du comité provincial de l’epst, a s’impliquer activement dans la lutte contre le choléra, à s’engager vivement à rappeler aux chefs d’établissement les dispositions pratiques pour protéger les élèves et à intensifier efficacement la sensibilisation sur l’hygiène scolaire dans toutes les écoles de leurs juridictions respectives.

D’après le directeur Mwinkeu Tshiend, chaque coordination des écoles, chaque représentant des structures qui œuvrent dans le sous-secteur de l’EPST, chaque partenaire traditionnel de l’éducation et chaque opérateur pédagogique, doit jouer sa partition, afin d’atteindre le but principal, qui est celui de la protection des élèves.

« L’appel est lancé à tout le monde. Faites-passer le message dans vos écoles, et insiter sur le respect des mesures d’hygiène communiquées par le ministère de la santé, pour prévenir et se protéger. Les écoles doivent régulièrement entretenir les toilettes, disponibiliser l’eau propre pour permettre aux enfants de se laver avec du savon médical. Les dispositifs de lavage de main doivent être multipliés dans la cour scolaire, selon le nombre d’élèves. » A-t-il annoncé.

Le responsable de la province éducationnelle du Haut-Katanga1 a également annoncé aux membres du comité provincial de l’epst, qu’il est demandé aux petits commerçants qui vendent les beignets, les gaufres, les maniocs cuits, les pop corn, les croquants, de l’eau et autres choses à manger, de bien les couvrir, pour protéger les élèves.

Dans la foulée, monsieur l’IPP Nicolas Nyange Bizy a invité tout le monde présent, à mutualiser les efforts, et à prendre à cœur, cette situation du choléra, pour tout mettre en œuvre et parvenir à la victoire.

Saisissant de cette occasion, monsieur l’inspecteur principal provincial a expliqué aux membres du comité provincial de l’epst présents, l’évolution de la préparation et de l’organisation du tenasosp, et de l’examen d’État.

À ce sujet, il a rappelé les préalables à faire, pour que les finalistes de la huitième éducation de base fassent leur tenasosp, et que ceux de la quatrième des humanités, participent à l’examen d’État. Il a également insisté sur les dates butoires pour le paiement des différents frais demandés officiellement.

Présent à cette importante réunion de 2024, monsieur Richard Malebe, directeur provincial de la dinacope, a pour sa part, appelé les coordonnateurs des écoles conventionnées, de laisser libre accès aux agents de la dinacope dans leurs écoles, pour qu’ils identifient les élèves et fasse la géo-localisation de l’école.

Il explique que le travail de l’identification des élèves et de la géo-localisation est de grande importance, parce qu’à la fin, chaque élève congolais identifié, aura son propre numéro dans le portail de la dinacope et ce numéro, facilite le suivi de son cursus scolaire. À lui d’ajouter, chaque école recensée ou identifier, aura aussi son propre numéro national, comme identifiant, dans le site de la dinacope.

Notons que peu avant la fin de la réunion, monsieur le proved Joseph Mwinkeu Tshiend a rappelé aux coordonnateur des écoles, la question de bulletins scolaires. Il a fait remarquer que depuis la rentrée scolaire 2023-2024, le taux de demandes de bulletins introduites par les chefs d’établissement qui ont déjà versé l’argent, est à 2%. Il estime donc, qu’il est plus que temps pour tous les chefs d’établissement, de tout faire pour s’acquitter, car souligne-t-il, il n’y aura pas de proclamation sans bulletins scolaires.

Gédéon ELONGA Béni/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *