CAN 2023 : Indignée par le mauvais traitement infligé aux supporters congolais lors du match contre la Côte d’Ivoire, la RDC se désolidarise de la CAF

 CAN 2023 : Indignée par le mauvais traitement infligé aux supporters congolais lors du match contre la Côte d’Ivoire, la RDC se désolidarise de la CAF
Digiqole Ad

Mercredi 7 Février l’équipe nationale de la RDC a perdu face à la Côte d’Ivoire sous un score étriqué de 1 but à brosse, à la demi-finale. Après cet échec sportif, le gouvernement congolais dénonce plutôt l’ << injustice >> subie par leurs supporters dans un black-out médiatique dans les tribunes.

Éliminer la côte d’Ivoire sur son propre terrain ne semble pas avoir été la seule mission de l’équipe congolaise dans sa confrontation contre l’équipe organisatrice; les poulains de Sebastien de Sabre avaient une autre mission : Faire passer un message dénonciateur contre l’agression du M23 à l’Est de la RDC, en profitant du large audimat qu’offre la CAN.

Cette stratégie d’une pierre deux coups, semble avoir raté sa cible dans le sens où les fauves se sont inclinés devant les pachydermes de Jean-Louis Gasset, et les supporters congolais à la tribune ont été ignorés par l’œil de la caméra, privant ainsi à leurs messages sur les affiches la visibilité escomptée; geste médiatique déplaisant pour Kinshasa qui n’a pas tardé à réagir.

Réunis le vendredi 9 février lors de leur 124em Conseil, les ministres congolais ont discuté entre autres de l’événement survenu dans le stade Alassane-Ouattara d’Abidjan, et n’ont pas tardé à condamner le geste et annoncer leur radicalité.

Dans le compte rendu lu par le ministre national de la communication et porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, Kinshasa regrette la diminution de l’espace réservé à ses supporters sportifs dans les tribunes et leur interdiction d’accès avec les calicots et autres supports pour dénoncer l’agression rwandaise dans certaines portions du territoire national.

Face à ce maniérisme, le Gouvernement congolais a fixé que les Léopards football ne puissent pas s’associer, jusqu’a nouvel ordre, aux activités de solidarité portées par la Confédération africaine de football (CAF). Il a lancé par ailleurs une mise en garde contre France 24 et autres médias pour avoir diffusé certaines informations ayant compromis l’image de la RDC dans sa participation à la CAN.

Charles Mbuya, journaliste congolais à Canal + est revenu à la charge pour éclairer la lanterne en rappelant certaines règles sportives qui régissent la couverture médiatique dans les stades :

 » L’organisateur de la compétition, en l’occurrence la CAF, ne souhaite pas que les matches servent de tribune à des prises de position politiques ou publicitaires autres que celles préalablement autorisées. Le but est de préserver l’aspect sportif de l’événement » a-t-il laissé lire sur sa page Facebook.

Pour cet homme des medias, le règlement de la FIFA sanctionne les joueurs qui affichent des slogans autres que leur nom sur leur maillot. Cette disposition s’applique également sur les terrains concernant tout message non approuvé au préalable.

 » Canal+ a simplement appliqué le cadrage souhaité par l’organisateur en ne filmant pas les supporters congolais  » a fait savoir Charles Mbuya Kadiobo.

Serges MAGNE/HABARIKWERI.NET

Digiqole Ad

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *